« Rien ne se crée, rien ne se perd… »

06 mar 2011

Ben Ali, Moubarak, Kadhafi, et tant d’autres aujourd’hui condamnés par la vertueuse communauté internationale. Qu’ils fassent leurs affaires dans leur coin, soutiens et négociations reviendront plus tard… Cela fait si longtemps que nos dirigeants leurs serrent la main.

Pour agrandir cliquez ici

Diplomatie et stratégie; espérons que l’Occident ne craigne pas que la vague de révolte ne touche leurs propres pays, après tout c’est leur système qui l’a provoquée.

« … tout se transforme. » (Merci Epicure)

Les crampons sont sortis, pour les peuples du Moyen-Orient, toute marche arrière semble impossible. Accrochez-vous !