Tous

Teasing Numéro Un… v

Voici un petit teasing de ce que vous pourrez voir dans le numéro Un de Bouton Brochette.

 

Les croquis du Dimanche ! v

Dans cette rubrique, Romain vous présente les croquis du dimanche matin, avec l’association de l’amicale d’Art. Des pauses allant de 4 à 2 minutes.

4 minutes :

2 minutes :

 

« Rien ne se crée, rien ne se perd… » v

Ben Ali, Moubarak, Kadhafi, et tant d’autres aujourd’hui condamnés par la vertueuse communauté internationale. Qu’ils fassent leurs affaires dans leur coin, soutiens et négociations reviendront plus tard… Cela fait si longtemps que nos dirigeants leurs serrent la main.

Pour agrandir cliquez ici

Diplomatie et stratégie; espérons que l’Occident ne craigne pas que la vague de révolte ne touche leurs propres pays, après tout c’est leur système qui l’a provoquée.

« … tout se transforme. » (Merci Epicure)

Les crampons sont sortis, pour les peuples du Moyen-Orient, toute marche arrière semble impossible. Accrochez-vous !

 

Et pourtant j’y étais… v

« Et pourtant j’y étais » est un nouveau rendez-vous hebdomaire où je vous livre les récits de mes voyages spatio-temporels. Ces histoires sont tirées de faits réels…

Les trompettistes de Limoges :

Pour agrandir : cliquez ici

Plus de 4 ans que nous travaillons sur cette représentation. Mes amis et moi-même sommes fin prêt à montrer au monde entier ce que nous considérons comme une oeuvre aboutie. 22 musiciens et chanteurs, 10 heures de travail quotidien, nous étions parés !

La salle était comble chaque soir. Le public montait sur scène, chantait, dansait, hurlait de joie. Une ambiance assez folle, je dois avouer, qui nous permit de réellement mettre notre musique en valeur.

Jean Jean, le trompettiste manchot, ne pu malheureusement pas être présent à l’ultime représentation qui se déroula au Balajo, car la douane estima que ses bras étaient de contrefaçons…

1941 : A fucking bad day !


Pour agrandir : cliquez ici

Cette journée de janvier 1941 fut rude. Faisant une promotion avant-gardiste pour le blog des 5s, l’audience présente semblait conquise.

Mais Gerards Smith, l’un des éminents dirigeants de la ville, ne supportait pas cette vision trop futuriste et tenta d’interrompre mon discours par des injonctions telles que : « Si vous l’dites », « Ah bah tiens ? », « Sauriez vous tenir debout sur un orteil ? ». Ne supportant plus d’être coupé, nous en vinrent aux mains.

Le lendemain, c’est le choc ! Gerards Smith fit la une du célèbre quotidien « Millville » tiré à plus de 500 000 exemplaires par jour. Une double page fut même consacrée à ce fumier de première. Il expliqua que le concept de blog était mort né et que ce dernier n’avait aucun but précis. Ron, le taulier, me montra cette une outrancière, ce qui me mis hors de moi.

Des années ont passé, depuis je pisse sur sa tombe tous les dimanches.

Till

 

Les croquis du dimanche ! v

Dans cette rubrique, Romain vous présente les croquis du dimanche matin, avec l’association de l’amicale d’Art. Des pauses allant de 30 sec à 10 minutes.

Deux Minutes :

8 minutes :

L’epingle

 

Interview pour le numéro 1 v

Jeudi, on est allé dans un rade pour interviewer un vieux de la vieille du quartier. Pour préparer le dossier « Paris Canaille » du numéro 1. On a parlé d’avant, de maintenant, d’après… Vous le reconnaîtrez peut-être, ce bistrot, ou alors vous y échouerez un jour, comme nous ; un endroit qu’a une identité, où on rencontre des gens, où on vit. Un rade et son taulier, quoi.

 

Le cas Cassez… v

Ou l’art de fracasser notre image dans le monde en nous casant des martyrs… (et de nous casser les B…. .)

Et une polémique en chasse une autre !

Survive la France !

‘Ko